Mots-clefs

,

La liseuse - Fragonard

Jean-Honoré Fragonard est un peintre français, né le 5 avril 1732, il y a 281 ans aujourd’hui.
Plus encore que Boucher ou Chardin qui furent ses maitres, Fragonard incarne par le choix de ses sujets, de ses couleurs et ses coups de brosse, l’esthétique du XVIIIe siècle.
La liseuse (vers 1770, Washington, National Gallery) représente une jeune fille inconnue, de profil, tenant un livre dans la main droite et entièrement absorbée par sa lecture. Elle semble assise devant une fenêtre car la lumière illumine son visage et dessine une ombre sur le mur qui se trouve dans son dos. La jeune fille porte une robe jaune citron. Cette magnifique couleur chaude qu’apprécie particulièrement Fragonard est mise en valeur par la présence de rubans violets qui décorent la poitrine, le cou et le chignon de la jeune fille. L’épais coussin sur lequel elle appuie son dos est également de la même couleur lilas. Le violet et le jaune, couleurs complémentaires, s’éclairent mutuellement et crée une magnifique lumière.
Originaire de Grasse dans le sud de la France, Fragonard est un peintre rapide, spontané, qui aime les sujets qui respirent le bonheur, la lumière chaude et claire du sud, les couleurs chatoyantes et les coups de pinceaux rapides.
Il est le dernier peintre d’une époque sur le déclin. Ses scènes de genre frivoles ou célébrant l’intimité familiale seront bientôt rendues obsolètes par la cruauté de la Révolution qui fera disparaitre toute insouciance et la plupart de ses commanditaires et par l’avénement du néo-classicisme dont la peinture léchée et les sujets d’histoire antique sont à l’opposé de la peinture de Fragonard.

Publicités