Étiquettes

,

Portrait de Derain-Vlaminck

Maurice de Vlaminck est né le 4 avril 1876, il y a 137 ans aujourd’hui.
Vlaminck fait ses premières peintures dès l’âge de 12 ans, mais il ne se sent sans doute aucune vocation particulière pour la peinture. Il gagne sa vie dès l’âge de 16 ans comme violoniste ou en participant à de nombreuses courses cyclistes.
Son activité de peintre ne débute réellement qu’à partir de sa rencontre avec Derain en juillet 1900. De cette rencontre, nait une solide amitié qui va durer de nombreuses années. Ils louent ensemble un atelier sur l’île de Chatou et peignent côte à côte.
Très vite, Vlaminck devient un adepte de la couleur pure, qu’il découvre lors de l’exposition Van Gogh organisée par la galerie Bernheim-Jeune en mars 1901. Cette exposition le laisse « estomaqué« . Il dira : « Ce jour là, j’aimai mieux Van Gogh que mon père ». Dès lors, il adhère avec enthousiasme aux principes du Fauvisme. Les rouges, verts, bleus, jaunes sont souvent employés en tons purs. Il mélange souvent, dans une technique très personnelle, les touches divisionnistes à des aplats de couleurs.
Ce mouvement pictural correspond parfaitement à son tempérament révolté et instinctif. Comme il l’expliquera lui-même : « Ce que je n’aurais pu faire dans la société qu’en jetant une bombe -ce qui m’aurait conduit à l’échafaud- j’ai tenté de le réaliser dans la peinture, en employant de pures couleurs sortant de leur tube. J’ai satisfait ainsi à ma volonté de détruire, de désobéir, afin de recréer un monde sensible, vivant et libéré. »
Ce portrait peint par Vlaminck est celui de son ami Derain. Il date de 1906 et est aujourd’hui dans les collections du Metropolitan Museum.

Advertisements