Mots-clefs

, ,

Le jeune mendiant - Murillo

Bartolomé Esteban Murillo est un peintre espagnol, mort le 3 avril 1682, il y a 331 ans aujourd’hui.
Murillo est un artiste très fécond qui a produit un nombre d’oeuvres considérable, dont de nombreux tableaux religieux (Saintes Familles, Vierges à l’Enfant, Immaculées Conceptions). Ces tableaux religieux furent admirés dès le XVIIe siècle et lui valurent une immense renommée jusqu’au XIXe s. Leur délicatesse allant souvent jusqu’à la préciosité et le fait que ces œuvres furent diffusées à l’excès par la lithographie au XIXe siècle expliquent sans doute le dédain dont elles font parfois l’objet aujourd’hui.
La sensibilité contemporaine leur préfère les tableaux de genre de l’artiste. Il faut dire que les toiles de l’artiste représentant les gamins des rues sont magnifiques. Si vous passez à Munich, ne manquez pas Les mangeurs de pastèques (Alte Pinakothek) mais surtout courez au Louvre admirer Le Jeune Mendiant
Le Jeune Mendiant est parfois appelé Le Jeune Pouilleux car le gamin représenté par Murillo est en train de se débarrasser de ses puces. Influencé par le courant caravagesque, Murillo insiste sur les détails sordides (comme la saleté des pieds de l’enfant) , les motifs de nature morte (le panier de pommes renversé, la cruche, les crevettes) et peint de forts contrastes d’ombre et de lumière. Cependant, l’enfant possède également une grâce et une élégance propre à l’artiste sévillan qui le différencie des personnages truculents des scènes de genre flamandes ou du Pied bot de Jusepe de Ribera (aussi au Louvre) par exemple.

Publicités