Mots-clés

, ,

Aryballe en forme de chouette

Cette très belle petite chouette ne mesure pas plus que 5cm de haut. Perdue au milieu de l’immense collection de vases grecs de la Galerie Campana au musée du Louvre, peu de visiteurs la remarquent. C’est pourtant un petit chef-d’œuvre !

Il s’agit d’une aryballe, ces petits vases utilisés durant l’Antiquité, par les athlètes Grecs, pour stocker l’huile parfumée dont ils s’enduisaient le corps avant les compétitions. Les athlètes pratiquaient en effet leur sport, entièrement nus, et se couvraient le corps d’huile d’olive et de sable afin de réguler la température de leurs corps et de le protéger du soleil.

Aryballes de la collection Campana au musée du Louvre

Aryballes de la collection Campana au musée du Louvre

De petites dimensions (5 à 20 cm de hauteur), l’aryballe a généralement une panse globulaire ou en forme de poire, une anse et un col étroit qui se termine par des lèvres plates. Ici, l’artiste a choisi de donner à son aryballe une forme bien plus originale, celle d’une chouette, l’animal emblématique de la déesse Athéna.

Aryballe en forme de chouette 2

Un réservoir se trouve à l’intérieur de l’animal et un petit trou a été prévu sous la base afin de permettre l’écoulement de l’huile. De plus, la base a également été percée dans le sens de la largeur afin de pouvoir passer un petit ruban et d’attacher l’aryballe à son poignet.

Ce petit vase a été fabriqué dans la région de Corinthe vers 640 avant JC. A cette période, les ateliers de Corinthe dominent la production grecque et surpassent en qualité ceux de la région d’Athènes. Ils se sont spécialisés dans la production de vases à parfum de petite taille qui s’exportent facilement et ont mis au point une nouvelle technique, la célèbre technique dite « des figures noires » qui ajoute aux silhouettes noires déjà existantes des incisions pour figurer les détails et des rehauts de couleurs. Le potier qui a réalisé cette petite chouette maitrise parfaitement toutes les dimensions de son art. La forme est impeccablement moulée sans le moindre défaut. La petite chouette tourne la tête et l’incline légèrement dans un mouvement très naturel, regardant le spectateur de ses gros yeux ronds. Tous les dessins du plumage sont indiqués avec une grande finesse, sans bavure, ni repentir. Le vernis noir est complété par quelques rehauts rouges afin de dessiner des ailes aux plumes alternativement rouges et noires… Un chouette vase !

Publicités