Mots-clefs

LAD_2009_008

Distinguez-vous la croix sur cette figure de rapace ?

Cet objet est une fibule c’est-à-dire une sorte d’épingle de sûreté qui permettait de fixer le vêtement sur chacune des deux épaules. Elle est dite « aquiliforme » car elle adopte la forme d’oiseau. Elle constitue un très beau témoignage de l’époque riche et complexe, dite des « Grandes Migrations » et des « Royaumes Barbares », qui fait le lien entre Antiquité et Moyen-âge. Elle incarne en effet à elle seule le véritable « melting pot » de civilisations qui a lieu en Europe Occidentale au Ve et VIIe siècle après JC après les invasions barbares. L’aigle, symbole antique de l’Empire romain, est ici associé à la croix de la nouvelle religion chrétienne, tandis que les grenats qui resplendissent dans les cloisons d’or proviennent, eux, du Gujarat indien. A l’image de cette fibule, c’est de ce mélange d’influences antiques, chrétiennes et barbares que vont naitre la culture et civilisation médiévales.

L’une des manifestations culturelles les plus spectaculaires de cette époque est sans conteste la diffusion dans toute l’Europe occidentale de la technique de l’orfèvrerie cloisonnée.

Cette technique est constituée par un décor couvrant de grenats, ou plus rarement de verres colorés, juxtaposés dans un réseau géométrique de cloisons métalliques soudées à l’intérieur d’un boîtier également en métal. Les grenats reposent sur des feuilles d’or ou d’argent doré, gaufrées par estampage qui permettent aux pierres de mieux réfléchir la lumière. Le sertissage de grenats sur or était une spécialité des peuples du sud-ouest de la Russie et des régions de la mer Noire (Perses, Scythes). Entre le IIe et le IVe s., les Goths qui envahirent ces contrées adoptèrent cette technique et la menèrent à son apogée en jouant avec subtilité sur le contraste jaune vif de l’or très pur et rouge profond du grenat. Poussés par les Huns, les Ostrogoths pénètrent ensuite en Europe occidentale et s’installèrent en Italie dès le Ve siècle. Ils importèrent alors avec eux leur fabuleux savoir-faire. Cette fibule date de cette époque (fin du Ve siècle), elle est la pièce la plus exceptionnelle d’un trésor découvert en 1893 à Domagnano, dans la République de Saint-Marin. Elle a été récemment acquise pour le Louvre Abu Dhabi et est actuellement exposé au musée du Louvre dans le cadre de l’exposition consacrée au Louvre Abu Dhabi. La technique de l’orfèvrerie cloisonnée se répandra dans le sud de la France et en Espagne avec l’extension du royaume Wisigoth. Elle s’éteint sous le règne de Dagobert au début du VIIe siècle.

Publicités