Étiquettes

, ,

Fragments du casque de parade de Charles VI

Fragments du casque de parade de Charles VI

Ce que vous avez sous les yeux est sans doute le plus célèbre des objets trouvés du Louvre. Il n’a pas été trouvé par un gardien sur un des bancs du musée mais par des archéologues sous la Cour Carrée. Son propriétaire en avait perdu la trace quelques 560 ans plus tôt !

En fonction de votre âge, vous vous en souvenez peut-être, le chantier du Grand Louvre dans les années 1980 fut l’occasion de fouilles d’une ampleur exceptionnelle. Elles permirent aux archéologues de mettre au jour les fondations du vieux château médiéval du Louvre et des dizaines de milliers d’objets. Parmi tous ces objets, figure un objet de première importance : ce casque de parade du roi de France, Charles VI, disparu pendant plus de cinq siècles dans les ténèbres et le silence du puits du donjon.

Reconstitution du casque de parade de Charles VI

Reconstitution du casque de parade de Charles VI

Il fut retrouvé dépecé en plus de 150 morceaux mais la patience acharnée des archéologues et des chercheurs ont permis de reconstituer l’objet et son incroyable histoire.

Dès le départ, ces derniers sont convaincus d’avoir à faire à un objet de grande valeur. Le caractère précieux des matériaux (cuivre recouvert d’une feuille d’or) ainsi que les techniques soignées utilisées pour sa décoration (ciselure, émail) trahissent un propriétaire de haut rang. La présence d’un décor fleurdelisé et de semis de fleur de lys dans les médaillons rectangulaires émaillés, indique même qu’il s’agit d’un objet royal. La lente reconstitution rend enfin visibles des traces d’une inscription « En (…)ien » à la base du casque. Il s’agit de la devise de Charles VI, « En bien ». Le propriétaire de ce casque était donc Charles VI, roi de France de 1380 à 1422, qui fut le dernier roi à habiter la forteresse médiévale du Louvre. Les chercheurs feront même une autre découverte extraordinaire qui vient conforter cette attribution. ils retrouvent la mention, dans un inventaire de 1411, d’un « chapel » royal doré conservé au Louvre dont la description correspond exactement au casque reconstitué.

Reste à comprendre comment cet objet royal a pu se retrouver au fond d’un puits… L’état corrodé des fragments de métal retrouvés laisse penser que le casque a été volé puis traité chimiquement pour récupérer l’or qui le recouvrait. Le voleur ne pouvant rien faire de plus de cet objet dont l’appartenance au roi était trop criante s’en est sans doute débarrassé en le jetant au fond du puits de la forteresse royale.

Ce vol constitue en quelque sorte un mal pour un bien puisque le voleur en dissimulant son larcin a en réalité permis la conservation de cet exceptionnel casque de parade royal dont on ne connaît aucun autre exemple !

Publicités