Étiquettes

,

Minucchio da Siena - Rose d or 1

La « rose d’or » est un ornement offert par le pape à un personnage ou une institution dont il souhaite souligner la piété et la dévotion. Comme son nom l’indique, cet ornement représente une rose, un bouquet de roses ou un petit rosier en or massif.

La cérémonie de la rose d’or apparaît au XIe siècle. Lors du quatrième dimanche de Carême, le pape bénit une rose d’or dans la sacristie de Sainte-Croix-de-Jérusalem à Rome.  La formule de bénédiction fait l’éloge de la rose qui, « par sa couleur, le symbole de la joie de l’Eglise, dont l’odeur figure les bonnes œuvres de la personne à honorer, alors que la rose elle-même, produite de la racine de Jessé, est mystiquement la fleur des champs et le lys de vallées dont parle l’Ecriture, c’est-à-dire Jésus né de Marie. » Le pape la parfume ensuite en remplissant de baume et de musc la petite cavité située dans l’une des fleurs. La rose est enfin portée à son destinataire. Cette cérémonie de la rose d’or existe toujours aujourd’hui. En novembre 2013, le pape François a par exemple offert une rose d’or au sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique.

 Minucchio da Siena - rose d or 3

Sur les centaines de roses d’or créées au Moyen-âge, il n’en reste aujourd’hui plus que trois. Celle-ci est la plus ancienne conservée au monde. Elle date de 1330 et est aujourd’hui dans les collections du musée de Cluny à Paris. La tige principale se termine par une rose épanouie dont le centre renferme un cabochon de verroterie bleue. Cinq autres tiges sont soudées à la tige principale et, sur chacune d’entre elles, ont été fixées de petites feuilles redentées et une fleur de rose, plus ou moins épanouie, découpée dans de fines feuilles d’or.

Minucchio da Siena - Rose d or 2

Grâce aux armoiries figurant sur son pied, on sait que le destinataire de cette rose était Rodolphe III de Nidau, comte de Neuchâtel. Elle lui fut offerte par le pape Jean XXII. Depuis 1305, les papes avaient fuit Rome et les désordres qui régnaient alors dans la péninsule italienne et s’étaient installés à Avignon avec toute leur cour. Louis IV de Bavière, à la tête du Saint-Empire Romain Germanique, en avait profité pour faire valoir ses droits sur l’Italie. Rodolphe III s’était alors mis au service du pape et était parti en guerre contre Louis IV qu’il avait définitivement chassé d’Italie en 1330. Une telle victoire méritait bien une rose d’or. Pour la réaliser, Jean XXII fit appel à Minucchio, un des meilleurs orfèvres siennois installé à Avignon. Les orfèvres siennois étaient particulièrement réputés et appréciés à la cour d’Avignon, où les papes avaient réuni de nombreux artistes, italiens et plus particulièrement siennois.

Advertisements