Mots-clefs

,

Tapisserie de Bayeux - Scène 23 : Harold prête serment à Guillaume

La Tapisserie de Bayeux n’est pas à proprement parler une « tapisserie » mais une broderie. Elle se compose en effet de plusieurs pièces de lin brodées avec des laines de huit couleurs différentes. Elle mesure environ 70 mètres de long sur 50cm de large. Cependant, la partie terminale faisant défaut, on peut supposer qu’elle  comptait à l’origine quelques mètres supplémentaires. Elle a été réalisée entre 1066 et 1077 et est aujourd’hui exposée à Bayeux dans un musée qui lui est spécialement dédié.

Cette tapisserie raconte la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant et comment ce dernier devint roi d’Angleterre suite à la bataille d’Hasting en 1066.

En 1064, se pose la question de la succession au trône d’Angleterre. Le roi d’Angleterre, Edouard le Confesseur vieillissant n’a pas d’enfant. Il existe trois prétendants au trône : Harold Godwinson, le beau-frère du roi Edouard ; Edgar Atheling, son petit neveu ou le duc Guillaume de Normandie, un parent éloigné. Après un long exil en Normandie, ayant rapporté à la cour d’Angleterre la langue et des habitudes normandes ainsi qu’un entourage normand, le roi Edouard choisit logiquement Guillaume, duc de Normandie, pour lui succéder. Il désigne alors Harold Godwinson pour aller en avertir ce dernier. Harold trouve sans doute politiquement plus judicieux d’accepter et s’embarque pour la Normandie. Tel est le point de départ de la Tapisserie de Bayeux.

A son arrivée en France, Harold est fait prisonnier du comte Guy de Ponthieu dans le but d’exiger une rançon. Guillaume verse la rançon et exige qu’on lui remette Harold, ce qui fut fait. Guillaume adouba alors Harold chevalier. C’est cette cérémonie qui est représentée ici. Guillaume est représenté assis sur son trône à droite. Harold, moustachu est représenté debout entre deux reliquaires. Il jure fidélité à Guillaume en tenant la main tendue sur les reliquaires. Cependant, comme le raconte la suite de la tapisserie, une fois rentré en Angleterre, Harold rompit ce serment et monta sur le trône d’Angleterre à la place de Guillaume. Ce dernier porta plainte contre lui pour parjure auprès du Pape. Le Pape excommunia Harold et apporta son soutien à Guillaume. Fort de ce soutien, Guillaume envahit l’Angleterre et son armée tua Harold lors de la bataille d’Hasting, le 14 octobre 1066. La route de Londres lui était dès lors ouverte et il s’y fit couronner roi d’Angleterre le 25 décembre 1066.

Bien que très favorable à Guillaume le Conquérant au point d’être considérée parfois comme une œuvre de propagande, la Tapisserie de Bayeux a une valeur documentaire et historique inestimable. En dépit d’une certaine schématisation, elle nous renseigne en effet sur la forme des boucliers, des éperons, des selles utilisées à l’époque ou sur la structure des bateaux…

Enfin, il faut noter que cette tapisserie est une des rares œuvres d’art roman profane conservées. Au tournant de l’an mil, la société est extrêmement religieuse et l’art très pieux et exalté.

Publicités