Étiquettes

, ,

Mays de Notre Dame

Connaissez-vous l’histoire des « grands Mays » de Notre-Dame de Paris ?

Cet ensemble de chefs-d’œuvre de la peinture française du XVIIe siècle qui fit l’admiration des Parisiens du XVIIe et XVIIIe siècles a été malmené par l’Histoire. Certains sont aujourd’hui perdus ou détruits et ceux qui subsistent ont été dispersés, si bien que les Parisiens du XXIe siècle que nous sommes ignorent leur histoire et leur existence !

Les « Mays de Notre-Dame » sont un ensemble de grands tableaux commandés chaque année de 1630 à 1707 (à l’exception des années 1683 et 1684) par la corporation des orfèvres parisiens pour être offerts à la cathédrale Notre-Dame le 1er mai en l’honneur de la Vierge, mai étant traditionnellement mois de la Vierge dans la religion catholique. Ces 76 tableaux mesurant chacun environ 3,50 m de haut sur 2,75 m de large ont tous été peints par des peintres de renom, membre ou proche de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée en 1648 (Laurent de La Hyre, Sébastien Bourdon, Eustache Le Sueur…). Les sujets de ces tableaux sont tirés des Actes des Apôtres et élaborés en collaboration avec les chanoines de la cathédrale. Les toiles étaient exposées dans les arcades de la nef, du chœur, dans le déambulatoire ou les chapelles comme le montre le tableau ci-dessous.

Cette tradition s’éteignit en 1708 avec la disparition de la confrérie des orfèvres. Les 76 tableaux furent saisis en 1793 par les révolutionnaires. Certains purent regagner la cathédrale après le Concordat mais les restaurateurs de Notre-Dame au XIXe siècle ne jugeant pas ce décor à leur goût les dispersèrent de nouveau. Beaucoup disparurent à cette occasion, une cinquantaine subsistent aujourd’hui. Parmi eux, 13 Mays sont présentés à Notre-Dame dans les chapelles latérales et 11 sont en dépôt au musée d’Arras. Le reste se trouve au Louvre, dans des musées de province ou des églises.

Les 13 Mays présentés à Notre Dame aujourd’hui sont :

La descente du Saint Esprit par Jacques Blanchard – 1634
Saint Pierre guérissant des malades de son ombre par Laurent de la Hyre – 1635
La Conversion de Saint Paul par Laurent de la Hyre – 1637
Le Centenier Corneille aux pieds de Saint Pierre par Aubin Vouet – 1639
La Prédication de Saint Pierre à Jérusalem par Charles Poerson – 1642
Le Crucifiement de Saint Pierre par Sébastien Bourdon – 1643
Le Crucifiement de Saint André par Charles Le Brun – 1647
Saint Paul rend aveugle le faux prophète Barjesu et convertit le proconsul Sergius par Nicolas Loir – 1650
La Lapidation de Saint Etienne par Charles Le Brun – 1651
La Flagellation de Saint Paul et Silas par Louis Testelin – 1655
Saint André tressaille de joie à la vue de son supplice par Gabriel Blanchard – 1670
Le prophète Agabus prédisant à Saint Paul ses souffrances à Jérusalem par Louis Chéron – 1687
Les fils de Sceva battus par le démon par Mathieu Elyas – 1702

Les réunir serait le sujet d’une belle exposition…

Advertisements