Étiquettes

Jeune fille a l ombrelle japonaise - Kirchner

Ernst Ludwig Kirchner est né le 6 mai 1880, il y a 133 ans aujourd’hui.

Son tableau, La jeune fille à l’ombrelle japonaise (Düsseldorf, Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen) est signé et daté de 1906. Cependant, on estime aujourd’hui qu’il est plus probablement exécuté en 1909, après que Kirchner ait assisté à l’exposition des œuvres de Matisse par Paul Cassirer à Berlin, tant l’influence du peintre français est évidente. On retrouve dans le tableau l’utilisation des couleurs pures sorties du tube et non imitatives chères à Matisse. Notez le contraste des fonds bleu-vert avec la chair orangée, sur laquelle les ombres deviennent vertes, qui rappelle La raie verte (1905) ou La femme au chapeau (1905) de Matisse. Comme chez Matisse, les couleurs ne sont plus utilisées pour reproduire une réalité mais deviennent totalement arbitraires.

On retrouve également dans la tableau de Kirchner une position du corps de la jeune femme qui rappelle Le Nu bleu (1907) de Matisse. Cependant alors que la position du Nu bleu est relativement naturelle, Kirchner exagère le mouvement de torsion. Il existe un décalage entre le torse de la jeune femme et la partie inférieur de son corps. Le torse est vu en plongée alors que la hanche et les jambes semblent observés d’un point de vue latéral.

Tandis que Matisse vise toujours un équilibre aussi bien au niveau des formes que des couleurs afin d’obtenir un effet décoratif, Kirchner au contraire cherche à bousculer le spectateur par la violence des couleurs et des formes. Matisse est un « fauve », Kirchner va devenir un « expressionniste ». A partir de 1911, il adoptera des formes plus dures et plus anguleuses aux contours noirs marqués qui caractériseront la période suivante de l’artiste, dite « berlinoise ».

Publicités