Étiquettes

Crystal Palace - Joseph Paxton

Il y a 162 ans aujourd’hui, le 1er mai 1851, la reine Victoria inaugurait la première exposition universelle de l’Histoire à Londres. Pour l’occasion, la ville avait fait construire, dans Hyde Park, un vaste palais d’exposition, le Crystal Palace. Ce bâtiment, comme l’ensemble de l’exposition universelle elle-même, était destiné à montrer la supériorité technique et industrielle du Royaume-Uni par rapport à ses voisins. Le Crystal Palace est en effet très novateur en ce milieu du XIXe siècle, aussi bien par les matériaux utilisés (il est entièrement en fonte et en verre) que par sa technique de construction (l’assemblage d’éléments préfabriqués).

Très étonnant également, il est l’œuvre non pas d’un architecte mais d’un paysagiste, Joseph Paxton. Paxton n’avait, en effet, jamais construit de bâtiment lorsque son projet fut retenu pour l’exposition universelle. Il était jardinier du duc de Devonshire à Chatsworth et avait mis au point pour celui-ci de grandes serres à ossature métallique qui lui inspirèrent le Crystal Palace.

Son projet fut retenu à l’issue d’un grand concours international par le jury en raison de sa rapidité de mise en œuvre et de son moindre coût. A l’inverse de toutes les expositions internationales qui suivirent, l’exposition universelle de 1851 réalisa d’ailleurs d’importants bénéfices, en partie grâce au moindre coût du Crystal Palace.

La construction impressionna les visiteurs par ses dimensions. Il mesurait 564 m de long et 39 m de haut et offrait 92.000 m2 d’espaces d’exposition. Les visiteurs furent également très étonnés par la clarté de ce bâtiment entièrement en verre, ce qui lui valu son surnom de « Crystal Palace ».

Le Crystal Palace connut un tel succès auprès du public que l’on décida au terme de l’exposition universelle, non pas de le démanteler comme il était prévu à l’origine mais de le démonter et de le reconstruire au sud de Londres. Il brûla en 1936.

Publicités