Étiquettes

,

Un dimanche aprè-midi à la Grande Jatte - Seurat

Georges Seurat est un peintre français mort le 29 mars 1891, il y a 122 ans aujourd’hui.

Mort prématurément à l’âge de 31 ans, Seurat n’a peint que peu de tableaux mais son influence sur la peinture moderne (fauvisme, cubisme, futurisme) est considérable. Son esprit précis, dogmatique, attiré par les recherches scientifiques va le conduire à élaborer une technique picturale appelée « pointillisme » à partir de la loi « du contraste simultanée des couleurs » élaborée par Chevreul en 1839. La technique picturale imaginée par Seurat consiste, pour le peintre, à ne plus mélanger les couleurs sur sa palette mais à juxtaposer sur la toile une multitude de petits points de couleurs primaires dont le mélange optique se fait dans l’oeil du spectateur quand celui-ci s’éloigne de la toile. Seurat ne se borne pas à ce contrôle strict de la couleur et de la touche. Ses grandes compositions reflètent également son ambition de réaliser des œuvres agencées dans les moindres détails de leurs lignes et de leurs volumes comme en témoignent les multiples études préparatoires qu’il réalise avant de créer l’oeuvre finale.

Paul Signac, Henri-Edmond Cross, Charles Angrand, Maximilien Luce et, pendant un certain temps, Camille Pissarro adopteront également cette technique du pointillisme.

L’oeuvre la plus célèbre de Georges Seurat est la toile intitulée Un dimanche après-midi à la Grande Jatte (1884-1885, Chicago Art Institute) qui illustre parfaitement cette technique.

Advertisements