Mots-clefs

,

Notre Dame de Grasse

Notre-Dame de Grasse est le nom donné à une sculpture représentant une Vierge à l’Enfant assise en calcaire polychromé appartenant au musée des Augustins de Toulouse. On la nomme ainsi en raison d’une inscription sur son socle la désignant comme « Notre-Dame de Grasse ». Son origine et son histoire sont assez mal connues. Elle a été datée, grâce à des rapprochements stylistiques, du milieu du XVe siècle. Elle pourrait provenir d’une chapelle de l’église des Jacobins de Toulouse, consacrée à Notre-Dame de Grasse dans le courant du XVe siècle.
La Vierge est assise tenant sur son genou un Enfant qui semble vouloir s’échapper. La Vierge est représentée très jeune, d’une grande beauté. Sa chevelure dorée et ondulée est coiffée d’un voile et d’une couronne. Son visage juvénile dégage à la fois une impression de douceur, de fragilité et de détermination. Ses yeux bleus pâles perdus dans le vide et la moue de son visage contribuent à lui donner une expression mélancolique et rêveuse. L’attitude de Marie est inhabituelle car elle tourne la tête dans une direction opposée à celle de son enfant. Cette disposition atypique a conduit les spécialistes à penser que l’œuvre était au centre d’une composition présentant un groupe de figures plus nombreuses. Elle pourrait avoir été entourée par une adoration des mages ou un couple de donateurs. Quoiqu’il en soit il s’agit d’un des chefs-d’oeuvre du musée des Augustins de Toulouse que je vous engage à aller voir si votre chemin vous mène jusqu’à Toulouse…

Publicités